Le Centre de Recherches Aquacole de Skretting se dote de nouvelles installations pour circuits fermés afin d’accélérer les connaissances et soutenir la croissance

27 septembre 2018

Les nouvelles installations dédiées aux circuits fermés sont idéalement implantées pour soutenir la future croissance de la filière d’élevage.

Afin de permettre aux chercheurs de mener des expériences précises sur leurs nouvelles formules d’aliments pour élevages en circuit fermé dans des conditions environnementales contrôlées, de manière précises et strictes, Skretting a récemment ajouté à sa Station de Recherche Lerang à Stavanger en Norvège une installation dédiée aux circuits fermés de pointe. Avec 12 systèmes indépendants en circuit fermé, où seront effectués principalement des essais pour le développement d’aliments saumon, ces nouvelles installations permettent d’effectuer de la Recherche sur les aliments et les formulations, ainsi que l’évaluation des interactions et influences des aliments sur la performance du système d’élevage.

Désormais en service, cette installation rejoint les unités de recherche en circuits fermés déjà installées au Chili et en Australie. Leur importance s’accroit rapidement au fur et à mesure de l’émergence d'installations de production plus innovantes demandeuses d’aliments spécifiques.

« Les tentatives visant à atténuer les risques biologiques associés à l’aquaculture traditionnelle suscitent un engouement pour les systèmes de production aquacole en circuit fermé, et c’est une tendance mondiale. Bien qu’il s’agisse de systèmes uniques avec leurs défis spécifiques, Skretting a commencé à développer ce domaine depuis très longtemps. C’est en 2009 que nous avons mis sur le marché le premier aliment dédié aux circuits fermés. Les connaissances et l’expertise que nous continuons à accumuler, ainsi que les installations R&D que nous avons déjà en place, vont s’avérer précieuses étant donné les mises en service de plus en plus nombreuses de ces systèmes » affirme le Dr Paulo Mira Fernandes, chercheur et expert en circuits fermés du Centre de Recherches Aquacole de Skretting et Directeur international du Conseil d’Administration de l’Aquaculture Engineering Society.

De nouvelles connaissances pour tirer parti de décennies d’expérience

Les éleveurs, qui utilisent aujourd’hui les circuits fermés, profitent aussi du solide éventail d’outils AquaSim de Skretting ; des outils révolutionnaires capables de prévoir les performances de l’élevage et d’optimiser toujours plus la production. En se basant sur l’appréciation des conditions environnementales d’élevage et sur les objectifs de production de chaque élevage, et en mettant à profit plus de 20 années de développement de modèles de prévision de croissance et de rejets, Aquasim fournit des recommandations sur les modèles de stocks les plus rentables, la sélection des aliments et la stratégie alimentaire, pour aider les producteurs à atteindre les résultats qu’ils visent.

« Skretting dispose de nombreux équipements de recherche dédiés aux systèmes d’élevage en circuit fermé. En développant des aliments pouvant favoriser l’optimisation de la production de nos clients, nous nous sommes forgé une banque de connaissances sans précédent sur les moyens les plus efficaces de gérer et d’appliquer cette technologie. Nous savons que nourrir les poissons équivaut à nourrir le système et notre expertise dans ce domaine nous permet d’aider nos clients à maximiser leur capacité de production » explique Paulo Fernandes.

Rencontre avec Paulo Mira Fernandes

Paulo est titulaire d'un Bachelor en biologie marine de l'Université d'Algarve, a passé une année à l'Université de Wageningen en master d’aquaculture et pêche, et a travaillé dans l'aquaculture en Italie et au Pays de Galles. Au cours de son doctorat à l'Université technique du Danemark (DTU Aqua, Section Aquaculture), il a étudié l'accumulation de particules dans les systèmes d’élevage en circuit fermé et la façon dont elle affecte la performance des poissons et des systèmes. Il a également accompli son postdoctorat avec l’université danoise, évaluant les méthodes nouvelles et existantes pour le traitement des effluents dans les systèmes en circuit fermé en eau de mer.

Depuis 2016, Paulo travaille comme chercheur dans le Centre de Recherches Aquacole de Skretting. Son principal objectif de recherche est de faire progresser les aliments pour circuits fermés déjà existants, tout en développant des solutions techniques et en établissant des normes pour la salmoniculture dans les systèmes d’élevage en circuit fermé. Plus largement, il s'intéresse à l'impact de la nutrition sur la performance des poissons, à l'efficacité du traitement de l'eau et à la façon dont elle affecte rétroactivement leur performance. Parallèlement il apporte son soutien aux sociétés d’exploitation et aux stations de recherche de Skretting à travers le monde, ainsi qu’à leurs clients, en termes de meilleures pratiques pour l'exploitation aquacole et la gestion de la qualité de l'eau.

Paulo est récemment devenu l'un des Directeurs Internationaux du Conseil d'Administration de l'Aquaculture Engineering Society.